Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 décembre 2013

Découvrez le site de campagne de David Rachline sur www.frejus2014.fr #Frejus2014

frejus-ville-numerique-1.jpg

13 décembre 2013

Lancement du site de campagne de D. Rachline samedi 14/12 à 16h

DR site.jpg

11 décembre 2013

Georges Ginesta boucle sa liste pour Fréjus

4197680515.jpg

Communiqué de presse de David Rachline, candidat à l'élection municipale de Fréjus, Conseiller municipal de Fréjus, Conseiller régional de PACA 

Par défaut, après s’être aperçu qu’il ne pouvait pas présenter sa candidature, et bien qu’ayant essayé en avril 2013, le prestidigitateur Jean-Claude Tosello a finalement décidé de rejoindre la liste de Philippe Mougin, sous la houlette et avec la bénédiction de Georges Ginesta.

Prestidigitateur puisqu’il réussit d’un coup de baguette magique à faire passer 5 adjoints et 2 conseillers municipaux du chapeau Brun au chapeau Mougin. Si l’on compte bien, on s’aperçoit finalement que 7 adjoints d’Elie Brun, les 5 précités plus Philippe Mougin et Jean-Claude Tosello, soit plus de la moitié des 12 adjoints d’Elie Brun vont faire partie de la liste Mougin.

Pour quelle politique ? Naturellement pour la même politique mais pilotée cette fois-ci non pas par Elie Brun mais par Georges Ginesta.

Prestidigitateur aussi car il déplace des entreprises implantées initialement dans le centre de Fréjus dans la zone du Capitou en nous faisant croire que ce sont de nouveaux emplois créés.

Jean-Claude Tosello est l’homme qui avait promis monts et merveilles aux entreprises de La Palud, entreprises qui n’ont toujours rien vu venir de concret pour les protéger des inondations.

Jean-Claude est aussi l’homme qui défend les commerçants de proximité en allant inaugurer l’allée des Hirondelles, dans le centre commercial Géant Casino (voir Fréjus Infos n°77) !

Jean-Claude Tosello est aussi le président de la commission d’attribution des lots de plage, commission qui a attribué le lot de plage de l’Alba et qui déclarait que dans cette affaire, il n’y avait aucun problème (France 3).

Attendons de voir ce qu’en pense la justice, en janvier prochain.

Pour sa part, David Rachline condamne ces combinaisons politiques de bas étages qui n’ont d’autre but que de garder le pouvoir, loin des préoccupations des Fréjusiens.

08 décembre 2013

Inscrivez-vous sur les listes électorales pour pouvoir vous faire entendre !

04 décembre 2013

Coup de froid à La Gabelle

4197680515.jpg

Communiqué de presse de Brigitte Lancine, déléguée au logement de la liste "Fréjus pour Vous"

Suite à l’article de Var Matin du mardi 26 novembre 2013, nous constatons que décidément le problème de chauffage dans le quartier de La Gabelle est un problème récurrent : après le remplacement, l’année dernière, d’une chaudière vieille de seulement trois ans, c’est maintenant le redémarrage d’une chaudière qui pose problème. Pas pour un problème technique mais suite à « un refus des entreprises de se rendre sur le quartier de La Gabelle qu’ils jugent trop sensible » nous dit l’administrateur judiciaire Huertas.

Alors toutes ces dizaines de millions d’euros pour ça ? Pour payer des équipements de si mauvaise qualité, les chaudières en l’occurrence, et surtout pour créer une zone de non-droit dans laquelle les entreprises ne veulent plus se rendre, zone de non-droit que David Rachline dénonce depuis fort longtemps et cela, à chaque fois, fait pousser des cris d’orfraie à l’UMPS locale.

Francis Tosi, lui, n’est pas au courant de ce qui se passe dans sa commune. Peut-être que les conseils de quartier ne fonctionnent pas aussi bien que ce que l’on voudrait nous faire croire. Mais surtout, cela n’est pas étonnant quand on a décidé de supprimer les services communaux de cette zone, à savoir le poste de police municipale.

Alors Madame Di Méo et Messieurs Brun et Mougin, vous n’avez que ce que vous méritez. Mais malheureusement, ce sont les Fréjusiens qui paient la note, y compris les habitants du quartier de La Gabelle dont les problèmes de fond demeurent : sécurité, services publics, etc.

David Rachline dénonce avec force l’inconséquence de cette politique.

03 décembre 2013

Bonnets Rouges sous la pluie, manifestation réussie

1476629_579259565475442_826752281_n.jpg

Ils étaient nombreux samedi après-midi à battre le bitume : commerçants, artisans, agriculteurs ou simples citoyens. Tous étaient unis et mobilisés contre l’hyper fiscalité se profilant avec la hausse de la T.V.A. au 1° janvier.

C’est sous une pluie battante mais avec une conviction que tout peut changer que le cortège s’est ébranlé de Fréjus pour se rendre à quelques encablures de Puget sur Argens. Il s’en est revenu par la suite dans un concert de klaxons des véhicules venant dans l’autre sens nous manifestant ainsi un soutien sans failles.

Le Front National de Fréjus était bien sûr présent mais également les sections de St Raphaël et de Puget sur Argens.

David Rachline soutient depuis le début ce mouvement (communiqué de presse du 23/11 blog de David Rachline) et travaille avec son équipe à des solutions pour éviter la mort des commerçants et des artisans de notre ville, due à la folle politique menée par l’UMPS. C’est aussi aux Fréjusiens, également touchés par ce fléau, qu’il appartiendra de décider lors des élections municipales de mars prochain.

Elsa Di Méo signe la charte Anticor : le gag de l’année

2912751754.jpgCommuniqué de presse de Richard Sert, Directeur de la campagne de David Rachline, Coordinateur du Projet de la liste "Fréjus pour Vous"

C’est sans aucun scrupule et toute honte bue qu’Elsa Di Méo a signé la charte Anticor, charte contre la corruption. Elle fait mine d’ignorer les malversations qui secouent ou qui ont secoué le Parti Socialiste :

- Jérôme Cahuzac mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale ;

- Jean-Noël Guérini toujours membre du Parti Socialiste, trois fois mis en examen, la dernière fois pour délits de corruption passive, trafic d'influence, participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre ces délits et atteinte à la liberté d'accès ou à l'égalité des candidats dans les marchés publics ;

- Jean-Pierre Kucheida, ancien député-maire socialiste de Liévin, condamné pour abus de biens sociaux ;

- Sylvie Andrieux, ancienne députée socialiste de Marseille, condamnée en 1ère instance à trois ans de prison dont un ferme, une amende de 100 000 euros et à cinq années d'inéligibilité, pour détournements de fonds publics à des fins clientélistes commis au préjudice du conseil régional PACA ;

- Gérard Dalongeville, ancien maire socialiste d’Hénin-Beaumont, condamné en 1ère instance à quatre ans de prison, dont trois fermes, et à 50 000 euros d'amende pour détournement de fonds publics au préjudice de la commune d'Hénin-Beaumont. Et il ne faut pas oublier le secrétaire national du Parti Socialiste, Harlem Désir. En 1998, il a écopé de dix-huit mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour recel d'abus de confiance. En cause, un emploi fictif alors qu’il occupait la présidence de SOS-Racisme.

Alors Madame Di Méo, arrêtez tout ce cirque médiatique pour faire oublier que vous êtes membre du Parti Socialiste, parti qui met la France à genoux et qui compte ou a compté dans ses rangs beaucoup de personnes pas très fréquentables !

David Rachline était l'invité d'un débat sur France 3 Provence Alpes le 01.12.13

27 novembre 2013

IUT de Saint-Raphaël : D. Rachline dénonce l'impuissance de l'UMPS

4197680515.jpg

Communiqué de presse de David Rachline, candidat à l'élection municipale de Fréjus, Conseiller municipal de Fréjus, Conseiller régional de PACA

Jamais les sorties médiatiques des élus UMPS n’auront été aussi fréquentes sur tous les sujets que depuis le début de campagne pour les municipales.

La dernière en date concerne l’IUT de Saint-Raphaël : Georges Ginesta et Elsa Di Méo s’offusquent de la prochaine fermeture de cet IUT décidée par le conseil d’administration de l’université de Toulon. Cette fermeture n’est que le résultat du laisser-faire des élus locaux sur ce dossier et ce depuis des années.

L’indignation de la socialiste Elsa Di Méo n’a d’égale que son impuissance à défendre les intérêts locaux malgré ses gesticulations et son appartenance au pouvoir en place, et à la majorité socialo-communiste du Conseil Régional de PACA. En effet, l’activité d’Elsa Di-Méo procède plus de la récupération médiatique que de l’action politique.

Quant au "tout puissant" baron de l’UMP, Georges Ginesta, on peut s’interroger sur ses réelles intentions. Voilà des années qu’il mène une politique locale qui pousse la jeunesse à fuir : construction de programmes immobiliers inabordables, absence d’animations, fermeture de tous les établissements de nuit. Et le voilà maintenant, de concert avec le PS, qui dénonce les atteintes aux droits de la jeunesse à étudier et à vivre sur l’agglomération.

Georges Ginesta essaie par là-même de faire oublier qu’il appartient à la majorité UMP qui a dirigé le pays pendant dix ans et qu’il n’a rien fait pour développer un pôle universitaire dans l’Est-Var.

Les habitants des communes de la CAVEM, les Fréjusiens en particulier, ne sont plus dupes de cette mascarade orchestrée par tous les acteurs de la caste.

David Rachline dénonce l’absence de pôle universitaire sur notre agglomération qui compte plus de 100.000 habitants. S’il est élu, il se battra afin de favoriser l’implantation durable de nos jeunes sur notre territoire. Il n’est plus question de laisser notre ville mourir et se transformer en ville-dortoir.

23 novembre 2013

Racket fiscal : David Rachline soutient les commerçants

1121498506.jpgCommuniqué de presse de Christophe Chiocca, Délégué du Front National Fréjus au commerce et à l'artisanat

Nous avons pu nous apercevoir ces jours derniers sur les communes de Fréjus et de St Raphaël que les commerçants et artisans adhérent à certains mouvements de contestation suite à une véritable hyper fiscalisation galopante qui va atteindre son paroxysme le 1er janvier 2014 avec une hausse importante de la T.V.A.

Ces deux mouvements que sont « les bonnets rouges » et « les sacrifiés » réunissent un nombre de plus en plus important de commerçants et d’artisans qui n’hésitent plus à s’afficher ouvertement, faisant circuler des pétitions et préparant une grande manifestation prévue d’ici peu.

Le Front National soutient naturellement les commerçants et les artisans de nos villes dans ce combat et seul David Rachline, si les Fréjusiens lui font confiance au mois de mars, aura la volonté de combattre efficacement cette fiscalité scandaleuse issue des gouvernement UMPS précédents, en adoptant une fiscalité locale plus juste et en réduisant notamment la taxe sur les enseignes et la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).